i

London Design Week 2018: les nouvelles tendances

Exposition des nouvelles tendances qui placent la cuisine au centre de la maison

L’un des aspects les plus intéressants lorsque l'on voyage, c'est la possibilité de voir les choses sous un autre angle. Et si chaque métropole du monde revendique une voix en ce qui concerne les événements consacrés aux arts, chacun de ces événements est précieux, car il offre une interprétation singulière, dictée par la ville elle-même.

Prenons le design : si le Design Week de Milan attire les curieux et les experts du secteur en tant qu’institution depuis 1961, la Design Week de Londres, qui en est à sa 16ème édition, séduit pour sa capacité de concevoir le design sous un autre angle avec un clin d’œil à l’art contemporain, dans une ville qui unit parfaitement histoire et innovation.

Lors de cette édition, qui s’est déroulée du 15 au 23 septembre, plus de 400 événements de design, de projets, de conférences publiques et d’installations ont animé les 11 Design Districts officiels de la ville, qui vont du Design Triangle de Shoreditch à l’est jusqu’au Design District à Marylebone à l’ouest, y compris le Victoria&Albert Museum (V&A) qui a soufflé sa dixième bougie en tant que centre officiel de la semaine du design. En outre, 2018 a marqué le retour de la Biennale du Design de Londres, inaugurée en 2016, qui s’est déroulée dans le cadre de la Somerset House.

eaucoup d’idées, bien sûr. Cependant, les principaux acteurs du secteur semblent être unanimes pour confier l’avenir du design à quatre principes fondamentaux : la redécouverte de la tradition et de la convivialité, des matériaux et de la technologie.

Il existe également de nombreux événements innovants autour de ces thèmes tels que l’installation conçue par Scholten&Baijings pour Fortnum&Mason, le grand magasin londonien haut de gamme qui a créé des installations ad hoc liées à la cérémonie du thé de 5 heures, chaque jour, pendant toute la durée du salon, avec une table de six mètres, 80 produits différents du monde entier ainsi que des céramiques conçues au Japon par Arita.

Ou encore la fontaine présentée par le célèbre designer chypriote Michael Anastassiades, qui, pour faire face à la disparition presque totale des fontaines publiques dans les villes, supplantées par des bouteilles en plastique, a créé une fontaine en bronze inspirée des fontaines historiques du parc John Madejski, au cœur du V&A Museum, pour boire et remplir sa propre bouteille en plastique. « C’était censé être davantage une expérience qu’un lieu où s’arrêter pour remplir sa bouteille en plastique, explique Anastassiades, elle devait se fondre dans l’environnement et ne pas attirer l’attention ».

Il est également intéressant de voir comment les grands noms du design ont cédé la place aux jeunes, nouveaux talents méritants. En particulier, les nouvelles générations de designers s’efforcent de trouver de nouvelles solutions aux problèmes auxquels les jeunes sont confrontés aujourd’hui en milieu urbain tel que le manque d’espace : c’est ainsi que la Portable Kitchen a été créée par Yu Li, une jeune designer fraîchement diplômée du Royal College of Art, qui a conçu une mini-cuisine appelée Assembly, une valise complète avec toutes les fonctions de base : une planche à découper, une plaque à induction, une casserole et une poêle, un étui pour les ustensiles et les couverts, un porte-assiette et une boîte portable.

Et si la cuisine est l’un des lieux où l’innovation a toujours été expérimentée, nombreuses sont les tendances (re) trouvées et confirmées aux fourneaux, telles que la montée en puissance croissante de la durabilité, du recyclage et de la valorisation des déchets provenant d’autres processus. Si 2018 a marqué un retour à l’artisanat en matière de design, capable de donner chaleur et forme aux objets qui nous entourent, la course à la technologie l’a appliqué (et continue de le faire) afin de simplifier les activités quotidiennes.

Les nouvelles tendances dans le domaine de la cuisine visent toutes le même objectif : un retour à la tradition qui considère la réinsertion de la cuisine comme le pivot de la vie quotidienne entre les murs de la maison. Notre modus vivendi moderne tourne en effet autour de la redécouverte de la sociabilité : la cuisine redevient alors le lieu où les gens aiment rester et effectuer leurs activités quotidiennes, ainsi que, bien sûr, cuisiner. Le seul fait de manger est convivial et influence l’étude des espaces et des mouvements dans l’habitat.

La cuisine 2.0 est enrichie de fonctions automatiques pour simplifier jusqu'aux plus petites actions grâce aux technologies intégrées innovantes en cours de développement : par exemple, la caméra dans la porte du réfrigérateur qui vous permettra de voir ce que vous avez à l’intérieur du frigo directement de votre Smartphone pendant que vous êtes au supermarché.

Des espaces multidisciplinaires et polyvalents, une fonctionnalité réduite à l’essentiel, des formes minimales. Il y a moins de choses à regarder et ce qui reste doit être beau et fonctionnel. Des matériaux innovants, résistants aux taches, avec une attention particulière portée aux détails, façonnés dans des formes simples et épurées, ils dictent la loi de l’ameublement de la cuisine, qui s’enrichit conjointement d’espaces de vie conviviaux qui vous invitent à y passer la journée. Tout ceci afin que la cuisine devienne un nouveau salon, le cœur palpitant de la maison et le cadre idéal pour votre vie quotidienne.

Articles connexes

Liste d’envies

Vous devez vous connecter pour ajouter des produits à votre liste d’envies.

Connexion

Veuillez sélectionner un autre produit

Comparer

Comparer les produits

Vous ne pouvez pas comparer plus de 3 produits. Veuillez retirer un produit avant d’en ajouter un autre.