i

C’est parti pour la détox de la nouvelle année !

Quelques astuces pour éliminer les excès des dernières semaines

Dîner du 24 décembre, déjeuner du 25, déjeuner du 26, puis intervalle de déjeuners et de dîners avec les restes des jours précédents et c’est parti à nouveau avec le réveillon du 31, sans parler des friandises de l’Epiphanie… Les deux dernières semaines de décembre et la première de janvier, on le sait, sont celles qui présentent le régime le plus élevé de l’année en calories.

 

Alors fini les festins pantagruéliques, c’est le moment de se détoxifier et de commencer la nouvelle année du bon pied ! Manger peu et bouger plus, voici le diktat de cette période, pour éliminer de notre organisme les toxines et les graisses accumulées. Idéalement, on mise sur les principes actifs qui stimulent les fonctions du foie, des reins et du colon, afin d’éliminer les déchets et de réactiver le métabolisme. Nous vous proposons quelques idées pour se faire du bien sans renoncer à la créativité et à la couleur en cuisine. Règles fondamentales : dès le réveil, avalez un verre d’eau tiède avec le jus d’un demi citron : celui-ci étanche la soif, purifie et active les organes ; puis, réintroduisez au quotidien des céréales intégrales, des fruits et des légumes à volonté, et buvez beaucoup d’eau durant la journée.

Le matin, il est préférable de commencer la journée avec un jus frais détox. Amusez-vous avec les différentes combinaisons, chaque couleur porte en elle une mine de nutriments. Et n’oubliez jamais d’ajouter du gingembre frais ! Ses propriétés toniques et digestives vous feront sentir actif et dynamique. Nous vous conseillons de vous lancer sur le vert, couleur de la chlorophylle, en centrifugeant un kiwi, riche en vitamine C, avec une pomme verte, la tige d’un céleri, au pouvoir détoxifiant, et la moitié d’un concombre, excellent diurétique. A boire immédiatement, et à volonté.

 

Vous préférez les milkshakes et les smoothies aux jus ? Aucun problème, mais remplacez le lait de vache par sa version végétale, par exemple d’avoine ou d’amande : en cette période de détox, l’idéal serait de limiter ou même d’éliminer votre consommation de produits laitiers, qui peuvent être à l’origine de gonflements et de fatigue. Vous pouvez en consommer plusieurs fois dans la journée, ce qui compte c’est de limiter l’utilisation des produits sucrants comme le miel et le sucre afin de contrôler les calories. Et si au petit-déjeuner ou au goûter vous n’arrivez vraiment pas à renoncer à une part de gâteau, évitez les produits emballés ou traités, et préparez-le vous-même avec du lait d’amande et de la farine intégrale, pour être certes rassasiés, mais légers.

Crus, à la poêle, en papillotes, à la vapeur, au four, gratinés : les légumes sont bien plus versatiles que vous ne pensez. Ne quittez pas la table sans en avoir consommé au moins une portion, qui doit être abondante ! Une cuillerée d’huile pour l’assaisonnement et, si vous aimez, le jus d’un citron pour en décupler les propriétés et favoriser l’absorption du fer par l’organisme. C’est la saison des artichauts, du fenouil, de la chicorée, du cardon, des navets : rien que des légumes prodigieux, dépuratifs et diurétiques, riches en fibres et en flavonoïdes qui aident à contrôler le taux de cholestérol dans le sang.

Pour relever les plats, faites des réserves d’herbes et d’épices : elles permettent de varier les préparations et apportent au corps tous leurs bénéfices. Les meilleures durant cette phase de détox sont le gingembre, le cumin, le curcuma, l’aneth, le romarin ; ce dernier peut notamment être infusé avec des feuilles de sauge, pour une tisane réconfortante à consommer après les repas, qui possède également des vertus protectrices sur le foie et, d’après des études récentes, sur le système nerveux.

La viande rouge devrait être éliminée pendant un certain temps, car elle est riche en graisses saturées qui pourraient annuler tous les efforts mis en place sur les autres fronts. Mais attention, ce serait une erreur de modifier l’apport en protéines, qui sont fondamentales pour notre équilibre physique et font partie intégrante de nos muscles, tout en nous aidant à garder un métabolisme actif : il suffit de remplacer le bœuf et le veau par de la viande blanche, comme le poulet ou la dinde, ou bien du poisson frais, riche en oméga-3 et en bonnes graisses, ainsi que des œufs biologiques, et le tour est fait. Si vous êtes particulièrement audacieux, durant vos jours de détox essayez de substituer les produits d’origine animale par des légumineuses. Les lentilles, les pois chiches et les haricots remplacent parfaitement la viande, si l’on considère leur teneur importante en fibres et en sels minéraux, ainsi que leur rôle dans la préservation du système cardiovasculaire.

Voilà tout ? Bien sûr que non : il ne suffit pas de faire attention à son alimentation pour se dépurer et garder un organisme sain, même si cela constitue la moitié du travail. L’autre moitié est représentée par l’activité physique, qui ne doit quand même pas être un massacre : des études récentes ont en effet découvert qu'une activité physique légère mais constante est presque aussi bénéfique que les compétitions sportives pour la prévention des maladies et le maintien de son poids de forme. Une demi-heure d’activité par jour suffit pour se sentir mieux. Alors marchez, grimpez les marches à pied, faites du vélo, dansez : la détox commence là !

Articles connexes

Liste d’envies

Vous devez vous connecter pour ajouter des produits à votre liste d’envies.

Connexion

Veuillez sélectionner un autre produit

Comparer

Comparer les produits

Vous ne pouvez pas comparer plus de 3 produits. Veuillez retirer un produit avant d’en ajouter un autre.